2015-S2

Le marché

Durant l’été, le retournement du marché a surpris plus d’un spéculateur. Pourtant la baisse ne reflétait que des anticipations plus raisonnables de la croissance économique. La reprise en demi-teinte sur la fin d’année a été alimentée par les actions de la BCE. Toutefois nous constatons que les interventions de la BCE sont plus prudentes, afin de conserver une marge de manœuvres face à la faiblesse de la croissance.

Notre portefeuille

La baisse estivale a offert peu d’opportunités d’achat. Nous avons profité du mouvement pour acquérir une société industrielle sortant d’une réorganisation longue et controversée, qui a poussé le prix de ses actions en-dessous de son nouveau potentiel. La deuxième partie de 2015 a été plutôt active. Nous avons vendus trois sociétés sur le rebond des marchés. Plusieurs de nos investissements se retrouvent convoités par des offres d’achat, nous agissons au cas par cas afin d’optimiser notre potentiel de gains. Nos options sur indice ont offerts une protection efficace pour notre capital. Ce qui nous a permis d’atteindre nos objectifs de rendement en toute quiétude, malgré la volatilité des marchés. Toutefois le bilan positif cache aussi quelques déconvenues sur nos investissements en ressources naturelles. La chute des matières premières n’est pas la raison principale de notre déception, mais la cause est la gestion déloyale des capitaux par nos producteurs. La réduction du potentiel de gain nous force à réaliser certaines pertes. Notre allocation aux ressources naturelles se recentre par défaut sur les métaux précieux. Il est fréquent que nous investissions avec des sociétés ayant à gérer des erreurs passées qui pénalisent le développement des activités. Généralement les erreurs peuvent être corrigées ou compensées avec la volonté, la patience et les capitaux nécessaires. Toutefois nous évitons soigneusement d’investir si la gestion se révèle malintentionnée, au-delà de l’aspect légal des actes.

Anticipation

Nous maintenons une exposition de plus en plus défensive face à une économie mondiale toujours à la recherche de relais de croissances. Notre positionnement prudent ne nous a pas pénalisé cette année, au contraire nous nous retrouvons en position de force pour saisir des engagements audacieux afin d’accroître notre patrimoine. Nous avons identifié plusieurs acquisitions potentielles, principalement dans les services aux sociétés d’exploration et de production, dès que leurs solidités financières seront adéquates.